Image default
FRANCIA - La formation linguistique

Palmarès du mal-logement : la France dans le ventre mou européen

La France gagne deux places au palmarès établi par la Fondation Abbé Pierre et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri, par rapport à 2015. Parmi les mauvais élèves, on retrouve les pays ayant coupé les dépenses publiques.

Du progrès, mais peut encore (beaucoup) mieux faire. La France arrive à la dixième place de l’Union européenne en matière de mal-logement, selon un palmarès établi par la Fondation Abbé Pierre et la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri. Un véritable fléau, qui touche 3,8 millions de personnes vivant dans la rue, chez des proches, dans leur véhicule ou encore dans un logement trop petit ou insalubre.

La France améliore ainsi son classement de deux places par rapport à 2015 “grâce notamment à son système de logement social et d’allocations logement, qui lui permet de connaître un taux particulièrement faible de ménages en taux d’effort excessif (plus de 40 % des revenus consacrés au logement)”, indique la Fondation Abbé Pierre. Toutefois, “la France est moyenne en matière de suroccupation, de précarité énergétique et de privation sévère de logement et affiche un taux élevé de ménages en impayés”.

Malgré la crise passée, l’Irlande parmi les bons élèves

Ce palmarès est élaboré à partir des données Eurostat sur le coût du logement, les ménages en situation d’impayés, de difficultés de chauffage, de suroccupation et d’insalubrité. Parmi les bons élèves, le Luxembourg, l’Irlande, qui a connu “une chute des prix de l’immobilier et une vague de révision à la baisse des montants d’emprunts bancaires” et mène une “stratégie ambitieuse d’aide aux sans-abri” et la Finlande arrivent en tête du classement.

La Fondation Abbé Pierre souligne que les pays dotés d’un “Etat providence solide” affichent les meilleurs résultats. En revanche, le Royaume-Uni perd huit places et se retrouve à la 20e position, “notamment en raison des coupes budgétaires sur les allocations logement”. A la 28e et dernière place figure la Grèce “dans une situation sociale cauchemardesque, illustrant les conséquences sociales des programmes d’austérité”.

(Avec AFP)

http://www.latribune.fr/economie/france/palmares-du-mal-logement-la-france-dans-le-ventre-mou-europeen-594587.html

Hasonló hírek

VTC : Uber ouvre à nouveau sa porte aux taxis

Edit

Le CICE, un scandale d’Etat ?

Edit

Qui est Great Wall, le petit constructeur auto chinois qui voit (trop) grand ?

Mazsi