Hirmagazin.eu
Főoldal » DIRECT : L’Etat islamique revendique l’attentat de Nice
FRANCIA - La formation linguistique

DIRECT : L’Etat islamique revendique l’attentat de Nice

Après l’attaque au camion survenue cette nuit à Nice qui a fait plus de 80 morts, François Hollande a estimé que “toute la France” était désormais “sous la menace terroriste”. L’Etat islamique a revendiqué ce qui est donc bien un attentat. La Tribune vous informe en direct sur cet attentat toute la journée.

Le point sur l’attentat de Nice:

* Peu après 22h30 jeudi soir, un camion frigorifique de 19 tonnes a foncé sur près de deux kilomètres dans la foule amassée sur la Promenade des Anglais à Nice, en pleines festivités du 14 juillet. L’attentat a fait au moins 84 morts et 18 blessés en urgence absolue.

* Le chauffeur, identifié comme un Tunisien de 31 ans, a été abattu par les forces de l’ordre. Il n’était pas fiché S et était seulement connu des services de police notamment pour des violences conjugales.

* L’Etat islamique a revendiqué samedi matin ce qui s’avère donc bien être un attentat terroriste.

François Hollande, dans une allocution télévisée, a expliqué que “cette attaque dont le caractère terroriste ne peut être nié est encore une fois d’une violence absolue”. Le président a également annoncé la prolongation de l’État d’urgence pour 3 mois, le maintien de l’opération Sentinelle (10.000 militaires déployés sur le territoire national) et l’appel à la Réserve opérationnelle composée de volontaires et d’anciens militaires pouvant apporter un renfort temporaire. Un deuil national de 3 jours est décrété du 16 au 18 juillet.

__

Article mis à jour au fur et à mesure des nouvelles informations :

SAMEDI 16 JUILLET

16h25 – Marine Le Pen (FN) dénonce les « carences gravissimes de l’Etat »

La présidente du Front national Marine Le Pen a dénoncé les « carences gravissimes de l’Etat dans sa mission première, la protection de nos compatriotes » : « Dans n’importe quel pays du monde, un ministre au bilan aussi épouvantable que Bernard Cazeneuve, 250 morts en 18 mois, aurait démissionné », a aussi affirmé au sujet du ministre de l’Intérieur Marine Le Pen lors d’une conférence de presse au siège du parti d’extrême droite, à Nanterre.

14h30 – Réouverture partielle de la promenade des Anglais

La promenade des Anglais où a eu lieu la course folle et meurtrière du camion terroriste a été partiellement rouverte samedi. Un seul côté du terre-plein central restait encore inaccessible aux véhicules en début d’après-midi samedi, mais les piétons pouvaient circuler librement sur l’ensemble de la promenade. La célèbre voie, qui longe la mer méditerranée, accueille depuis jeudi soir un mémorial improvisé dont le président LR de la région Paca et 1er adjoint au maire de Nice Christian Estrosi a annoncé qu’il allait être déplacé dans un kiosque à musique à proximité. La promenade devrait rouvrir dans son intégralité dans la soirée de samedi, voire dans la nuit de samedi à dimanche.

13h54 Hollande lance un appel à la « cohésion » et à l’ « unité » nationale

Le président François Hollande a lancé samedi un appel à la « cohésion » et à « l’unité » nationale, lors d’une réunion ministérielle convoquée à l’Elysée suite à l’attentat de Nice, a indiqué le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Face aux « tentations de diviser un pays », face « à ce risque, il faut rappeler l’unité et la cohésion et la cohérence de ce pays autour des valeurs qui sont les siennes », a poursuivi le porte-parole en citant François Hollande.

13h40 – Selon Cazeneuve, le tueur « semble » s’être radicalisé très rapidement

Selon Bernard Cazeneuve, il semble que « le tueur se soit radicalisé très rapidement ». Le ministre de l’intérieur à rappelé que l’individu n’était pas connu des services de renseignements et n’était pas connu comme pratiquant un islamisme radical.

13h28 – Sarkozy réunit les parlementaires LR mardi

Venu à Nice se recueillir et assister à une messe aux côtés de Christian Estrosi, Nicolas Sarkozy veut reprendre l’initiative après la polémique qui monte à droite sur les responsabilités politiques de l’attaque. “Suite à l’attentat qui a frappé la ville de Nice, Nicolas Sarkozy, président des Républicains, réunira avec Gérard Larcher, président du Sénat, Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, et Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat, les parlementaires Les Républicains, pour une réunion commune exceptionnelle”, écrit le parti dans un communiqué. Le parti se réunira déjà en bureau politique extraordinaire lundi à partir de midi.

13h10 –  Hollande annule sa tournée en Autriche, Slovaquie et République tchèque

Le président François Hollande ne se rendra pas comme prévu en Autriche, en Slovaquie et en République tchèque pour discuter des suites du vote Brexit, mais « restera en France ».Conformément au programme initial, François Hollande se rendra en revanche mardi au Portugal puis jeudi en Irlande pour des « visites de travail “ centrées sur le même thème.

12h45 – Le camion “a forcé le passage en montant sur le trottoir”

Le camion a forcé le passage en montant sur le trottoir”, affirme la préfecture dans un communiqué. Ajoutant que la sécurité des “points les plus sensibles” était confiée à des équipages de la police nationale, renforcés d’équipages de la police municipale. L’interdiction d’accès à la Promenade des Anglais, au point d’entrée du camion, était “matérialisée par le positionnement de véhicules [de police] bloquant l’accès à la chaussée.

12h20 – Twitter a vite effacé les messages extrémistes après Nice

Twitter a réagi avec une rapidité inhabituelle pour retirer les messages d’extrémistes islamistes glorifiant le massacre de Nice, ont constaté des groupes qui surveillent les réseaux sociaux. Une cinquantaine de comptes Twitter utilisant le hashtag Nice en arabe sont apparus très rapidement après l’attaque au camion de jeudi soir, selon le Counter Extremism Project, un groupe privé qui surveille les contenus extrémistes en ligne.

De nombreux comptes ont diffusé des images en se félicitant du carnage. “Twitter a réagi avec une rapidité que nous n’avions pas constatée auparavant pour effacer en quelques minutes les tweets favorables à l’attaque“, dit le Counter Extremism Project dans un communiqué. “C’est la première fois que Twitter réagit aussi efficacement.

La société américaine n’a pas fourni d’informations quant à ces comptes supprimés, mais a rappelé dans un communiqué qu’elle condamnait le terrorisme et le bannissait de son site.

11h46 – Cinq enfants dans un état critique

Seize corps demeurent “encore non identifiés” après la tuerie, a précisé devant la presse Stéphanie Simpson, porte-parole de la Fondation Lenval, hôpital qui a accueilli trente enfants le soir du drame. “Cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle“, a-t-elle précisé. En outre, un enfant hospitalisé de 8 ans, vraisemblablement étranger, est en cours d’identification.

Suite à l’attentat de Nice jeudi, qui a fait au moins 84 morts, un numéro unique (01.43.17.56.46) a été mis en place vendredi vers 1 heures du matin et la cellule a reçu 12.000 appels et plusieurs centaines de courriels, selon une source gouvernementale.

10h20 –  l’Etat islamique revendique l’attentat de Nice

Selon le journaliste de RFI David Thomson, l’Etat islamique a revendiqué l’attentat de Nice via son agence Amaaq. Daech présente Mohamed Lahouaiej Bouhlel comme un “soldat de l’État islamique” ayant répondu favorablement à l’appel à “tuer des infidèles”. “L’auteur de l’opération […] menée à Nice en France est un soldat de l’État islamique. Il a exécuté l’opération en réponse aux appels lancés pour prendre pour cible les ressortissants des pays de la coalition qui combat l’EI”, affirme Amaq, citant une “source de sécurité”. Selon Reuters, les services de renseignements français sont au courant de la revendication et sont en train de la vérifier.

09h23 – Le Foll accuse Juppé d’un « manque total de responsabilité »

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a dénoncé samedi un « manque total de responsabilité » de la part de plusieurs figures de l’opposition, dont Alain Juppé, pour leurs critiques de l’action publique après l’attentat de Nice. Alain Juppé a estimé vendredi que « si tous les moyens avaient été pris, le drame n’aurait pas eu lieu ». « Bien sûr qu’il faut faire plus, qu’il faut faire mieux. D’abord en ce qui concerne nos services de renseignement » selon le maire de Bordeaux, candidat à l’Elysée pour 2017.

Le député (LR) Henri Guaino, pour sa part, a estimé qu’un militaire équipé d’un lance-roquette aurait « arrêté le camion ».

09h16 – Quatre interpellations dans l’entourage du tueur

Quatre personnes ont été arrêtées samedi matin à Nice (Alpes-Maritimes). Les arrestations de samedi ont eu lieu dans deux endroits distincts de la ville, précise-t-on de source policière. Une précédente information délivrée par l’agence Reuters citant une source policière faisait état de trois interpellations.

Une quarantaine de policiers sont notamment intervenus à six heures du matin rue Miollis, au nord de la gare de Nice, au premier étage d’un petit immeuble d’habitation. Ils ont également fouillé une voiture. Un des officiers de police présent sur place a précisé qu’il s’agissait de « l’entourage proche » du tueur.

__

VENDREDI 15 JUILLET

20h – Manuel Valls sur France 2 évoque un acte lié à l’islamisme radical

Sur France Télévision, Manuel Valls déclare que l’homme qui a foncé jeudi soir sur la foule à Nice est “un terroriste sans doute lié à l’islamisme radical d’une manière ou d’une autre”.

“Oui, c’est un acte terroriste, et nous verrons quels sont les complicités et les liens avec les organisations terroristes”, a-t-il poursuivi. Manuel Valls a déclaré que des répliques étaient à craindre en France, avec “encore des victimes”, mais a dit sa conviction que la France gagnerait “cette guerre contre le terrorisme”.

Manuel Valls a par ailleurs jugé qu’il n’y avait pas eu de faille dans le dispositif de sécurité jeudi soir à Nice.

“Il y avait le même dispositif préparé, pensé au moment du Carnaval de Nice (…) au début de l’année, le même dispositif que pour l’Euro, et moi j’en ai assez qu’on remette en cause, non pas le Premier ministre ou le ministre de l’Intérieur, mais des forces de sécurité, les policiers, les services de renseignement”, a-t-il dit.

Invité sur TF1, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est voulu prudent sur un possible lien direct avec l’islamisme radical, laissant entendre que l’homme, déséquilibré, avait pu être influencé par les messages de l’organisation Etat islamique.

Prié de dire sur TF1 s’il pouvait confirmer un lien avec l’islamisme radical, il a répondu : “Non”. “Nous avons un individu qui n’était pas du tout connu des services de renseignement pour des activités liées à l’islamisme radical, qui n’était pas fiché S”, a dit Bernard Cazeneuve.

“Maintenant, il y a une enquête judiciaire. Elle montrera si cet individu a agi à la demande d’autres individus, s’il a agi actionné par les messages continus de Daech (l’acronyme de l’EI) qui appelle et provoque au crime parce qu’il y avait chez lui un déséquilibre, on verra s’il avait un réseau relationnel ou pas”, a-t-il ajouté.

17h58 – Le camion conduit par le terroriste est en cours d’évacuation

17h05 – Conférence de presse du procureur de Paris François Molins

Le procureur de Paris confirme l’identité Mohamed Lahouaiej Bouhlel comme le chauffeur du véhicule qui a foncé dans la foule hier, peu après la fin du feu d’artifice tiré à l’occasion du 14-Juillet. L’homme a fait feu à plusieurs reprises sur trois policiers, selon le procureur.

Dans le véhicule, les enquêteurs ont trouvé un vélo, huit palettes vides à l’arrière. A côté du terroriste, ils ont découvert un pistolet automatique 7,65 mm et un chargeur, un pistolet factice et deux répliques de fusils d’assaut.

carte camion

Le procureur de la République de Paris a confirmé que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement pour radicalisation. Il était en revanche connu de la police pour des faits de droit commun, principalement des violences. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis, en mars 2016, pour des faits de violence avec arme.

L’attaque n’est pas revendiquée, mais “correspond” aux “appels aux meurtres” des groupes djihadistes, a déclaré le procureur de la République de Paris François Molins. “Ce type d’action correspond très exactement aux appels permanents aux meurtres des ces organisations terroristes, tels qu’elles le prescrivent notamment dans leurs revues ou vidéos“, a précisé le procureur devant la presse à Nice, ajoutant que l’enquête s’attacherait à déterminer “les éventuels liens” du tueur avec des groupes “terroristes islamistes”.

  • Bilan des victimes à 17h : 84 morts dont 10 enfants. Parmi les victimes, on compte aussi 202 blessés dont 52 dans un “état d’urgence absolu (25 sont encore en réanimation).

16h27 – Le Conseil de sécurité de l’ONU a observé un moment de silence en hommage aux victimes de l’attentat de Nice

Le silence est tombé sur la salle du Conseil lorsque les ambassadeurs se sont levés, têtes inclinées en signe de respect, avant le début d’une réunion portant sur la situation en Irak.

16h20 – Des victimes du 13 novembre ont perdu des proches

“C’est un peu une confirmation de l’horreur”.

Huit mois après les attentats de Paris et Saint-Denis, certaines victimes du 13 novembre “ont perdu des proches” sur la Promenade des Anglais, confie Caroline Langlade, la vice-présidente de l’association Life for Paris.

“On est solidaires. On va essayer d’être à la hauteur pour aider” les victimes de Nice, lance cette ancienne otage du Bataclan.

L’attentat d’hier a renvoyé la jeune femme vers ce passé récent si douloureux : “Ce qu’on craignait est arrivé”. Une nouvelle tuerie de masse. Dans son association, qui compte 700 membres, certaines victimes savent déjà qu’elles “ont perdu des proches” sur la Promenade des Anglais, raconte-t-elle.

“Chaque attaque, où qu’elle se produise, à Bagdad, Bruxelles ou Nice, réveille les mêmes souvenirs”, confie Georges Salines, le président de l’association “13 novembre : fraternité et vérité”, qui a perdu sa fille au Bataclan.

15h – Intervention de François Hollande depuis la préfecture des Alpes-Maritimes

Le président François Hollande a annoncé qu’une cinquantaine de personnes se trouvaient encore dans un état d’urgence absolue. Le chef de l’État s’exprimait depuis Nice et a annoncé le nouveau bilan qui s’élève à 84 personnes décédées.

“Parmi ces victimes, il y a des Français, il y a aussi beaucoup d’étrangers venus (…) de tous les continents et il y a beaucoup d’enfants, de jeunes enfants qui étaient venus pour assister à un feu d’artifice en famille”, a-t-il poursuivi.

Ces victimes “ont été frappées à mort pour simplement satisfaire la cruauté d’un individu et peut-être d’un groupe”, a ajouté François Hollande.

hollande nice

14h – Plusieurs événements annulés après l’attaque

Les manifestations prévues dans les prochains jours à Nice sont annulées, a fait savoir la préfecture des Alpes-Maritimes. Rihanna devait notamment se produire sur scène à l’Allianz Riviera. Marseille a également décidé d’annuler son feu d’artifice qui devait avoir lieu vendredi soir. En revanche l’étape du tour de France, en Ardèche, est maintenue.

12h45 – Le profil du chauffeur détaillé par France Info

Selon la radio, l’homme à l’origine de l’attaque est décrit par ses voisins “comme un homme “pas très religieux, aimant les filles et la salsa””. On apprend également qu’il était “récemment divorcé ou en instance de divorce (…)  Il a commencé le ramadan le mois dernier, sans le terminer.”

12h35 – François Hollande vient d’arriver à Nice

Le président de la République vient d’atterrir avec le Premier ministre Manuel Valls. Selon France Bleu, “il doit assister à un briefing au Centre opérationnel départemental (COD) des Alpes-Maritimes, à la préfecture. Il se rendra ensuite au CHU Pasteur de Nice”.

12h – Un bébé de huit mois perdu pendant l’attaque retrouvé grâce à Facebook

Plusieurs médias rapportent le témoignage de cette mère qui avait perdu son bébé dans la panique de l’attaque sur la promenade des Anglais, et qui a fini par le retrouver après un appel à l’aide sur les réseaux sociaux.

11h27 – Le nom du chauffeur du camion dévoilé par Nice Matin

Selon Nice Matin, l’homme qui a foncé dans la foule a été identifié et correspond à Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans. Toujours selon la même source, une perquisition est en cours à son domicile.

11h20 – L’EFS assure que les besoins en sang sont couverts

L’Établissement français du sang ne lance pas d’appel au don à Nice, mais invite “à [se] mobiliser dans la durée“. Selon 20 Minutes, plusieurs centaines de personnes affluent depuis ce matin à l’EFS de Nice pour donner leur sang.

11h15: François Molins tiendra une conférence de presse à 17h

Le procureur de Paris devrait y donner des précisions sur l’attentat de jeudi soir. Le parquet national antiterroriste (basé à Paris) est chargé de l’enquête.

10h50 – France Télévisions présente ses excuses

La chaîne a diffusé dans la nuit de jeudi à vendredi un sujet montrant le camion fonçant dans la foule, ainsi qu’une interview d’un homme devant le cadavre de sa femme, comme le rapporte Slate. Devant les réactions outrées des téléspectateurs, France 2 a publié un communiqué pour s’excuser et parle d'”erreur de jugement“.

10h45 – Un haut responsable de la police aux frontières tué dans l’attaque

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a confirmé l’information sur RTL. D’après Le Figaro, il s’agirait du commissaire adjoint de la PAF.

10h30 – Manuel Valls annonce un deuil national de 3 jours

Le Premier ministre s’est exprimé à la sortie du conseil restreint de défense : “L’urgence c’est l’accueil des familles et la remise des dépouilles. L’ensemble des services de l’État est mobilisé pour accompagner les familles (…) Le président a décrété un deuil national pour les 16, 17 et 18 juillet (…) La France va devoir vivre avec le terrorisme et nous devons faire bloc.”

10h15 – Perquisition en cours au domicile de l’auteur de l’attaque

Nice Matin rapporte l’information sur son compte Twitter. Le chauffeur du camion, un Tunisien de 31 ans, était connu des services de police pour des faits de droit commun, mais a priori pas des services de renseignement.

9h45 – L’application “alerte attentat” a mis plusieurs heures à réagir

Selon le site Mashable, l’application “SAIP” (“Système d’alerte des d’information des populations”) dite “alerte attentat” n’a envoyé sa première alerte qu’à 1h34, près de 3 heures après le début de l’attaque au camion sur la Promenade des Anglais. L’application avait été lancée le 8 juin, juste avant l’Euro 2016.

9h30 – Les Bourses en baisse à l’ouverture, le secteur touristique affecté

A l’ouverture vendredi, le CAC40 cède 0,51%, le Dax 0,38% et le FTSE abandonne 0,22%. Le secteur du tourisme et des loisirs accuse un repli de 1% après l’attentat de Nice, la plus forte baisse sectorielle, avec des valeurs comme AccorHotels (-3,52%) ou Air France-KLM (-2%).

9h – Début d’un conseil restreint de sécurité et de défense à l’Élysée

La réunion vient de démarrer en présence de plusieurs ministres, autour de Manuel Valls et François Hollande.

8h55 – L’étape du Tour de France maintenue

L’épreuve de contre-la-montre entre Bourg-Saint-Andéol et La Caverne du Pont d’Arc est maintenue ce vendredi selon France Bleu Drome-Ardêche. Outre les gendarmes le long du parcours, des membres du GIGN accompagnent le peloton depuis le début de l’épreuve.

8h50 – Éric Ciotti réclame “un état d’urgence permanent”

Sur France Info, le député et président du département des Alpes-Maritimes a déclaré que “la France représente un symbole (…) jeudi soir c’est un double symbole qui a été choisi [comme cible, NDLR] : le 14 juillet et la Promenade des Anglais.” Il a également assuré que “les outils conventionnels dont nous disposons aujourd’hui ne sont peut-être pas suffisants” et a demandé “un état d’urgence permanent“.

8h45 – Rome durcit ses contrôles aux frontières après l’attaque de Nice

Rome va durcir ses contrôles aux frontières sur les trois voies de communication routières reliant la France et l’Italie et à la gare ferroviaire de Vintimille, a annoncé vendredi le ministre italien de l’Intérieur. “Notre appareil sécuritaire est à l’oeuvre”, a écrit Angelino Alfano sur Twitter.

8h35 – Le camion utilisé pour l’attaque loué “il y a quelques jours”

Selon une source policière citée par l’AFP, “le camion a été loué il y a quelques jours en région Provence-Alpes-Côte d’Azur“. La même source a expliqué que le camion “a changé de trajet au moins une fois” et a “clairement cherché à faire un maximum de victimes”.

8h30 – Plusieurs comptes Twitter pour rechercher les personnes disparues

Les comptes Twitter “SOS Nice” (@urgencesnice) et “Disparus Nice” (@NICE_RECHERCHES) relaient depuis cette nuit les messages de ceux qui cherchent un proche. Par ailleurs un numéro d’information a été mis en place par la ville de Nice: 04 93 72 22 22, ainsi qu’un numéro d’aide aux victimes : 01 43 17 56 46.

8h05 – L’émotion de Christian Estrosi

L’ancien maire de Nice et actuel président de la région PACAs’est exprimé sur France Info. “Je n’oublierai jamais les petits corps allongés des enfants, les corps des papas et des mamans. Je veux leur présenter mes condoléances. Dans ma vie personnelle ou ma civile, jamais je n’ai senti une telle cicatrice au fond de moi”.

8h – L’auteur de l’attentat identifié

Selon une source proche de l’enquête citée par Reuters, l’assaillant est un Franco-tunisien de 31 ans. Il était connu des services de polices, mais pas par les services de renseignements.

_____

RAPPEL DES FAITS

Selon la préfecture, au moins 84 personnes sont décédées jeudi 14 juillet au soir dans un attentat à Nice lorsqu’un camion a foncé dans la foule qui assistait au feu d’artifice sur la Promenade des Anglais, un haut lieu touristique le long de la Méditerranée.

Présent sur les lieux lors du feu d’artifice, un journaliste de l’AFP a vu un camion blanc foncer à pleine vitesse dans la foule, suscitant un mouvement de panique et jetant des débris tout autour. “C’était le chaos absolu” dans ces lieux situés au coeur touristique de la grande ville de la Côte d’Azur, a-t-il décrit.

“Nous avons vu des gens touchés et des débris voler partout”,a-t-il encore raconté, ajoutant avoir entendu “des gens crier”.“J’ai dû me protéger le visage des débris qui volaient”, a-t-il précisé.

Le camion “a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd”, a précisé le sous-préfet : “Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu”.

http://www.latribune.fr/economie/france/direct-attentat-a-nice-le-bilan-passe-a-84-morts-le-chauffeur-identifie-586745.html

Hasonló hírek

Air France-KLM réduit considérablement l’écart sur Lufthansa et IAG

Mazsi

Faut-il donner aux sociétés d’autoroutes le pouvoir de relever les infractions routières

info

Morpho : cinq candidats sélectionnés par Safran

Edit
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Maradj otthon, vigyázz magadra, vigyázz az idősekre és a gyermekekre, és tevékenykedj az interneten, olvasd a Hirmagazin.eu Online Médiát!

Köszönjük, hogy a Hirmagazin.eu Online Médiát választottad!

Azon dolgozunk, hogy ami Téged érdekelhet, azt kivétel nélkül el tudd olvasni nálunk!

Bármilyen észrevételed, javaslatod, híred, cikked, képed vagy videód van, azt írd meg, küldd el nekünk ide: [email protected].

Adj meg egy nick-nevet (Téged azonosító, általad kitalált nevet, ha nem szeretnéd a teljes nevedet feltüntetni az anyagaid mellett), vagy add meg a keresztnevedet, vagy a teljes nevedet, a Te anyagaid látogatottságának "gyümölcsét" élvezd Te! Mi azt a nevet tesszük az anyagaid mellé, amit Te az e-mailben kérsz!

Dolgozzunk össze, légy részese a mi sikerünknek, ahogy mi is részesei szeretnénk lenni a Te sikerednek!

Hirmagazin.eu Főszerkesztősége


Figyelem!

A cikkhez hozzáfűzött hozzászólások, kommentek nem a Hirmagazin.eu Online Média nézeteit tükrözik!

Szerkesztőségeink a hírek publikálásával, megjelenítésével foglalkoznak, a hozzászólásokat, kommenteket nem tudják befolyásolni - azok az olvasók személyes véleményét tükrözik.

Kérjük, kulturáltan, mások személyiségi jogainak és jó hírnevének tiszteletben tartásával kommenteljetek!

A visszatérő vulgárils, gyűlölködő, uszító kommentelőket tiltjuk oldalunkról!

Célunk az, hogy olyan olvasótábort szolgáljunk ki munkánkkal, akik, egyfelől örömüket lelik az általunk közzétett híranyag olvasásában, másfelől valós tájékoztatást jelent részükre a Hirmagazin olvasása!

Köszönjük a megértéseteket!

Hirmagazin.eu Online Média - főszerkesző
--------------------------------------------